Appel à bourses « Racines et Pollens » par la Fondation Mycelium

Appel à bourses « Racines et Pollens » par la Fondation Mycelium

La fondation Mycelium lance son premier appel à candidatures en 2021 pour l’octroi de bourses « Racines et Pollens ».

Les bourses « Racines et Pollens » sont des bourses ponctuelles d’un montant variable (allant généralement entre 2 000€ et 10 000€), à destination de projets « œuvrant à la création, la défense et le développement de sociétés tournées vers le soutien de toutes les formes de vie humaine et autre qu’humaine ». 70 000€ sont disponibles pour ce nouvel appel.

Mycelium cherche à soutenir des projets en accord avec la vision générale du projet Mycelium et l’éthique de la fondation Mycelium. La fondation s’intéresse plus spécifiquement aux projets qui permettent de créer plus de liens au sein de nos mouvements et entre ceux-ci, qui développent des visions audacieuses ou radicales, qui explorent les marges de nos mouvements et/ou qui ne peuvent pas facilement bénéficier d’autres sources de financement, publics ou privés. Ces fonds peuvent être délivrés à une organisation, un collectif ou directement à une personne (qui est elle-même au service d’un ou plusieurs projets collectifs).

Pour avoir un aperçu de projets soutenus en 2020, n’hésitez pas à consulter cette page!

Pour nous faire parvenir votre demande, nous vous demandons, avant le lundi 3 mai à minuit de :

  1.  Compléter ce court formulaire en ligne
  2.  ET de télécharger et compléter ce document à envoyer par mail à demandes@fondation.mycelium.cc.

Pour plus d’informations sur les critères et condition d’octroi, vous pouvez également consulter le ROI de la Fondation et poser vos questions à demandes@fondation.mycelium.cc.

Cet appel est diffusé via la newsletter aux actrices et acteurs connectés à Mycelium et ayant déjà collaboré avec nous dans le passé. Vous pouvez le relayer vous-mêmes directement à d’autres mouvements ou collectifs qui ne sont pas encore proches de Mycelium mais que vous jugez néanmoins pertinents. Pour information, un nouvel appel à bourse sera lancé en septembre 2021.

Profitez-en pour découvrir le tout nouveau site web de la fondation Mycelium, en y retrouvant notamment les premières initiatives soutenues par la fondation ou pour découvrir les autres manières de vous impliquer dans le projet, en devenant mécène ou en parlant autour de vous du projet!

Cycle de rencontres : Pandémie et écologie, lire le présent et construire l’avenir

Cycle de rencontres : Pandémie et écologie, lire le présent et construire l’avenir

Merci de vous inscrire aux rencontres via ce lien !

Mycelium, Rencontre des continents, le Réseau Idée et Associations 21 vous invitent à un cycle de discussion pour tenter de comprendre, après un an de pandémie, en quoi cette crise impacte profondément la société et ce qu’elle nous oblige à envisager différemment ou à regarder plus profondément, en tant que mouvements écologistes et sociaux.

Alors que le printemps dernier a vu fleurir des dizaines de cartes blanches et déclarations nous invitant à “imaginer le monde d’après” pour ne pas revenir au monde d’avant, la durée de cette crise nous a obligé à envisager “le monde du pendant”, comme un moment politique qui s’étire et dont les conséquences se font sentir de plus en plus fortement.

Nous voyons au quotidien les impacts profonds sur nos systèmes sociaux, politiques, nos luttes, nos mouvements, nos proches, nous-mêmes. Pourtant, il nous manque souvent les espaces de réflexivité et de partage pour pouvoir appréhender cette pandémie, nommer ses enjeux (tant sociaux que politiques ou personnels) et élaborer des pistes de réponses radicales & systémiques.

Nous vous invitons pour cela à trois rencontres participatives et interactives visant à construire collectivement une nouvelle compréhension de cette crise et à élaborer ensemble des pistes d’action. Ces rencontres seront introduites à partir de l’expérience particulière d’un.e intervenant.e sur le sujet et donneront lieu ensuite à des échanges et conversations entre tou.te.s les participant.e.s. Elles sont pensées comme un cycle et la participation aux trois est encouragée, dans la mesure du possible. Elles se dérouleront sous format virtuel, sauf en cas d’assouplissement des mesures sanitaires permettant des rencontres physiques.

Penser conjointement écologie et réponses face à une épidémie
Vendredi 2 avril 13h30-16h30

Alors que l’origine écologique de la pandémie de Covid-19 est bien connue, elle met en lumière l’absence presque totale de réflexion sur les épidémies (et en particulier les zoonoses) au sein des cercles écologistes. Quel regard écologiste peut-on porter sur la gestion de cette épidémie ainsi que des précédentes (grippe aviaire, H1N1, SRAS,…) et comment peut-on mieux anticiper les futures épidémies à venir? Peut-on vraiment apprendre à vivre avec les virus et doit-on s’y habituer ? Quels discours, actions et perspectives écologistes pourraient être portées et par qui ? Comment s’organiser démocratiquement pour répondre efficacement à une épidémie?  

Cette rencontre sera introduite avec Anne Vergison, pédiatre infectiologue, spécialiste en santé publique et hygiène hospitalière.

Penser la santé mentale et la santé physique
dans une approche écologique de la santé
Vendredi 23 avril 13h30-16h30

Face aux dommages causés à notre santé mentale par le confinement et l’incertitude provoquée par une telle épidémie, de plus en plus de discours s’élèvent pour insister sur la nécessité de mieux prendre en compte cette dimension dans nos approches de santé publique. Comment penser ces questions en dépassant l’opposition entre social et sanitaire, entre prendre soin de notre santé mentale ou de notre santé physique? Quel regard porter sur la gestion de l’épidémie d’un point de vue de la santé mentale et quelles inégalités cela révèle-t-il ? Comment aborder ces questions depuis un regard écologiste et comment notre relation au reste de vivant influence notre psyché et notre santé ?

Cette rencontre sera introduite avec Jean-Philippe Robinet, animateur à l’intergroupe liégeois des maisons médicales et animateur d’éducation relative à l’environnement.

Proposer une alternative aux discours complotistes
Jeudi 27 mai 13h30-16h30

Alors qu’ils connaissaient déjà un retour en force, les discours et imaginaires complotistes se sont largement répandus depuis la pandémie de Covid-19, jusqu’à  être repris par certains mouvements alternatifs. Quels sont les fondements de tels discours et sur quels ressorts personnels et sociaux jouent-ils ? Quels peuvent être les impacts politiques de tels discours?  Comment y répondre tant à un niveau individuel et collectif, sans accoler l’étiquette complotiste à tort et à travers ? Comment enfin construire des discours critiques et alternatifs, qui échappent à la tentation complotiste ?

Cette rencontre sera introduite avec Jérôme Van Ruychevelt, membre du web-média indépendant « Tout va bien » 

Merci de vous inscrire aux rencontres via ce lien !