Assemblées virtuelles « Time to Breathe »

Assemblées virtuelles « Time to Breathe »

Le temps du Coronavirus est celui de l’urgence sanitaire. Il cache ou révèle aussi d’autres urgences, sociales, écologiques, climatiques, … Nous sommes nombreux.se.s à être habités par cette crainte : l’après sera-t-il celui d’un retour au « Business as usual » ? Ou pourrons-nous profiter de ce moment pour créer la rupture à laquelle nous aspirons ? Depuis l’isolement, quels communs créer, soutenir ? Pour maintenant et aussi pour après la « crise » ? De nombreuses personnes vont un cran plus loin qu’avant dans leurs questionnements… sur leurs boulots, activités… Si les émotions de « surface » sont adressées par les médias et peuvent, pour certain.e.s d’entre nous, s’exprimer dans des cercles de proches, les questionnements plus profonds, les sentiments plus complexes ont aussi besoin de se déposer Il en est de même pour les collectifs et les organisations. Ferons-nous simplement « comme avant » ?

Nous vous proposons de nous réunir pour proposer, pendant ces temps de confinement, un cycle de rencontres citoyennes virtuelles (dans un premier temps) ayant pour but de :

1) Poser et comprendre les liens entre la « crise » du coronavirus et les autres bouleversements en cours et à venir (écologiques, sociaux, politiques, démocratiques,…) ;

2) Sentir ce que ces situations nous font et pouvoir l’exprimer ;

3) Imaginer de façon créative, collective et disruptive des suites à prendre

4) Poser les premiers pas dans ce sens.

Le confinement peut-il se transformer en temps de respiration (pour celles et ceux qui le peuvent) ?

Nous étions 100 ce mercredi 25 mars pour une première réunion. Suisses, français.e.s et beaucoup de Belges. Nœuds de réseaux, activistes, accompagnant.e.s, facilitateur.rice.s… Nombreux.se.s, même si encore un certain manque de diversité dans les participant.e.s.

Cette première réunion a mis en lumière les besoins : d’agir, de partager, de réfléchir, d’imaginer, de sentir, d’acterde respirer. Elle a mis en avant les vulnérabilités : les nôtres, celles de nos proches, celles des nombreuses personnes souffrant directement ou indirectement de la situation actuelle, celles du système… et aussi les forces : de propositions, d’imagination, d’actions, de liens, de solidarités…. Elle a mis en avant l’espoir : d’utiliser cette fenêtre pour empêcher un retour au « Business as Usual », pour amorcer un « changement de cap, une rupture » et le sentiment de responsabilité, la nécessité d’agir pour cela. Mais aussi les nombreux paradoxes et tensions (réels ou apparents): ceux que l’on vit et ceux que l’on observe : entre le personnel,le collectif et le social ; l’intérieur et l’extérieur ; l’arrêt et l’urgence ; le penser, le sentir et l’agir ; le lien à la « nature » et le confinement ; le lâcher et le tenir ; le lien et la distance ; le soin court terme et le soin long terme ; l’inertie et la course ; le très local et les alliances plus larges ; le « sauver nos projets/organisations » et « les transformer » ; entre « la crise » et « les opportunités »,…

Quelle est la suite ?

Nous vous invitons à la deuxième réunion collective, ce mercredi 01 avril 2020 de 09h30 à 12h. Voici le lien pour rejoindre la réunion : https://us04web.zoom.us/j/455882270 (meeting ID : 455882270). Nous vous invitons à continuer à faire circuler, nous pourrons encore être nombreux.se.s à cette deuxième réunion, grâce à la possibilité de créer des petits groupes. Suite à cette deuxième réunion, nous créerons le « cercle cœur » et les « groupes thématiques » du projet.

Et en attendant ?

Voici le lien vers une synthèse courte de la première réunion, voici également le lien vers l’audio de la réunion (pas mis les images car on voyait les têtes de plein de monde).

Un Wiki est d’ores et déjà accessible pour échanger sur les différents projets en cours : wiki.timetobreathe.cc

Ne « nous » attendez pas. Si vous sentez que vous voulez lancer une première assemblée virtuelle, un cercle de parole, un récit collaboratif, un groupe de réflexions, des actions de solidarités… n’attendez pas « Time to Breathe ». Notre intention n’est pas d’empêcher mais de relier et de comprendre puis de rendre visible quel sera le fil commun de ces initiatives et quelles voix communes nous leurs donnerons pour qu’elles gagnent en puissance. N’hésitez pas à nommer « Time to Breathe » si vous le sentez, le souhaitez (projets, orgas…) et à voir/écouter comment ça résonne.

Continuons à se poser ces questions : comment apprendre à avancer ensemble dans une crise vécue très différemment par chacun.e de nous, alors que paradoxalement cette crise est inédite par le sentiment de destin commun qu’elle apporte, une grande partie de l’humanité semblant suspendue à son évolution…? Comment politiser nos ressentis, vécus et réflexions ?

Au plaisir de vous voir/entendre !

Avec envie, espoir et calme,

Vincent Wattelet, initiateur du projet – vincent@mycelium.cc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *