Une vision

Dans les systèmes vivants, le mycélium est la partie souterraine des champignons, vivant toute l’année et tissant ses ramifications sur des surfaces très importantes. Par sa symbiose avec les plantes, le mycélium permet une plus grande coopération entre tous les arbres de la forêt. De ce fait, il œuvre en coulisse à soutenir la forêt qui pousse…

Face aux destructions des modes de vies humains et autres qu’humains auxquels nous assistons, des mouvements se créent, s’organisent, se connectent. Ces mouvements divers s’appellent initiatives de transition, mouvements des communs, désobéissant.e.s, résistant.e.s, “effondristes”,… et partagent une volonté de lutter contre ces destructions, de dénoncer les systèmes de domination et d’exploitation (capitalistes, patriarcaux, (néo)-coloniaux) qui les provoquent et de proposer d’autres modes de société et de vie. Ces mouvements prônent aussi une grande diversité de visions et de stratégie.

Le projet de Mycelium est d’oeuvrer à soutenir ces mouvements dans leur but commun et dans la diversité de leurs expérimentations, en particulier en Belgique francophone. Mycelium veut agir comme un agent connecteur, qui permet de relier, de décloisonner, de créer du dialogue entre des mouvements, sans chercher à unifier la vision, mais à l’enrichir. Mycelium veut aussi poser de nouvelles questions, inspirer en stimulant la réflexion critique au sein de ces mouvements. Mycelium veut enfin soutenir les initiatives émergentes et les projets qui ont besoin de support financier et organisationnel, à travers notamment une fondation participative.

Mycelium travaille à partir d’une éthique de justice, de soin et de non-domination, inspirée notamment par les approches de la permaculture, par les mouvements de lutte face aux rapports de dominations, en particulier les féminismes et les écoféminismes.

Travailler depuis une éthique de justice, de soin et de non-domination implique plus concrètement de viser au développement de sociétés et de cultures écologiquement soutenables, non-capitalistes, non-patriarcales, non-racistes et de placer les actions de Mycelium dans une logique de déconstruction des dominations systémiques de classe, de genre, de race et de l’humain sur le reste du vivant. De manière plus générale, Mycelium cherche à tracer de chemins de réinvention hors des modes de fonctionnement fondés uniquement sur la dualité et la pensée binaire.

Publications

Vous pouvez retrouver ici toutes les publications produites par Mycelium ces dernières années :

2021

2020

2018

Newsletters passées

Vous pouvez également retrouver toutes les newsletter passées sur cette page

Nous contacter

Le projet Mycelium est animé par son cercle coeur, formé de 3 personnes, en collaboration avec de nombreuses personnes et réseaux proches.

Le cercle coeur est composé de Julien Didier, Bénédicte Allaert et Jérémie Cravatte

Pour toute information, merci de contacter Julien à l’adresse suivante : julien@mycelium.cc

Suivez-nous aussi sur notre page Facebook : https://www.facebook.com/mycelium.cc/

Inscrivez-vous à notre newsletter

Partenaires

L’écosystème Mycelium n’a pas de frontières, de membranes, claires et définitives.

Parmi les associations avec lesquelles nous avons collaboré/nous collaborons, il y a:  Rencontre des Continents, Association 21, Etopia, COMUNA, le réseau ADES, le Réseau Transition,  le Réseau de consommateurs Responsables, Barricade.

La Fondation Charles Léopold Mayer soutient financièrement ce projet

logo