Une vision

Dans les systèmes vivants, le mycélium est la partie souterraine des champignons, vivant toute l’année et tissant ses ramifications sur des surfaces très importantes. Par sa symbiose avec les plantes, le mycélium permet une plus grande coopération entre tous les arbres de la forêt. De ce fait, il œuvre en coulisse à soutenir la forêt qui pousse…

Face aux destructions des modes de vies humains et autres qu’humains auxquels nous assistons, des mouvements se créent, s’organisent, se connectent. Ces mouvements divers s’appellent initiatives de transition, mouvements des communs, désobéissant.e.s, résistant.e.s, “effondristes”,… et partagent une volonté de lutter contre ces destructions, de dénoncer les systèmes de domination et d’exploitation (capitalistes, patriarcaux, (néo)-coloniaux) qui les provoquent et de proposer d’autres modes de société et de vie. Ces mouvements prônent aussi une grande diversité de visions et de stratégie.

Le projet de Mycelium est d’oeuvrer à soutenir ces mouvements dans leur but commun et dans la diversité de leurs expérimentations, en particulier en Belgique francophone. Mycelium veut agir comme un agent connecteur, qui permet de relier, de décloisonner, de créer du dialogue entre des mouvements, sans chercher à unifier la vision, mais à l’enrichir. Mycelium veut aussi poser de nouvelles questions, inspirer en stimulant la réflexion critique au sein de ces mouvements. Mycelium veut enfin soutenir les initiatives émergentes et les projets qui ont besoin de support financier et organisationnel, à travers notamment une fondation participative.

Mycelium travaille à partir d’une éthique de justice, de soin et de non-domination, inspirée notamment par les approches de la permaculture, par les mouvements de lutte face aux rapports de dominations, en particulier les féminismes et les écoféminismes.

Travailler depuis une éthique de justice, de soin et de non-domination implique plus concrètement de viser au développement de sociétés et de cultures écologiquement soutenables, non-capitalistes, non-patriarcales, non-racistes et de placer les actions de Mycelium dans une logique de déconstruction des dominations systémiques de classe, de genre, de race et de l’humain sur le reste du vivant. De manière plus générale, Mycelium cherche à tracer de chemins de réinvention hors des modes de fonctionnement fondés uniquement sur la dualité et la pensée binaire.

Publications

Newsletters passées

Vous pouvez  retrouver toutes les newsletter passées sur cette page

Voici toutes les publications produites par Mycelium ces dernières années :

2021

2020

2018

Fondation

Faisant partie intégrante du projet de Mycélium, la Fondation Mycelium est une fondation privée participative au service des acteurs et actrices des transitions écologiques, démocratiques, économiques et solidaires.

Elle collecte de l’argent auprès de mécènes privés qui adhèrent à la vision politique et au fonctionnement participatif de la fondation et elle redistribue cet argent sous forme de bourses à des projets radicaux, innovants et qui ont du mal à se financer par ailleurs.

Actuellement, la fondation procède à deux distributions annuelles de bourses « racines et pollens », au printemps et à l’automne.

https://ehhjssgdex8.exactdn.com/wp-content/uploads/sites/130/2020/02/Mycelium-Logo_72dpi-1-e1588005154798.png?strip=all&lossy=1&ssl=1

Qui sommes-nous

Mycelium est le nom que nous donnons à un ensemble d’organisations et de cercles au service d’un écosystème plus large. Ce dernier n’a pas de frontières fixes ni de membranes définitives, c’est un réseau de collectifs, initiatives et associations qui coopèrent entre elles, au service de transformations écologiques et sociales radicales.

Mycélium est constitué à la fois d’une ASBL et d’une Fondation, reliées entre elles. L’ASBL de Mycélium est animée par un cercle cœur, composé de cinq membres, et d’un organe d’administration (OA). La Fondation, quant à elle, fonctionne à partir d’un OA de fondateur·rice·s, ainsi qu’avec un cercle des mécènes et un conseil d’octroi des bourses « Racines et Pollens ».

Ce conseil d’octroi est un point de rencontre important avec l’écosystème plus large car il est constitué pour moitié de membres d’autres organisations, tiré·e·s au sort.

Chaque année, l’écosystème de Mycélium se réunit autour de l’Agora : c’est un moment de rencontre entre toutes les personnes et organisations qui collaborent ou se sentent proches de Mycélium et de la Fondation Mycélium, incluant les projets soutenus ou qui ont fait une demande de bourse.

L’écosystème de Mycélium englobe tous les projets, personnes, collectifs,  structures et initiatives qui évoluent avec nous, qu’elles partagent nos valeurs et engagements ou qu’elles aient été soutenu·e·s par une bourse Racines et Pollens : La Forêt de Luhan, Les Lucioles, Le Champ du Chaudron, Café Congo, Terr’Eveille, Corpscools, De Spoormakers, Le Poisson sans bicyclette, et de nombreux autres projets

Nos partenaires :

 .   . .   .    .       

Parmi les associations avec lesquelles nous avons collaboré/nous collaborons, il y a:  Rencontre des Continents, Association 21, Etopia, COMUNA, , le Réseau Transition,  le Réseau de consommateurs Responsables, Barricade. 

La Fondation Charles Léopold Mayer soutient financièrement ce projet.

logo

Nous contacter

Le projet Mycelium est animé par son cercle coeur, formé de 3 personnes, en collaboration avec de nombreuses personnes et réseaux proches.

Le cercle coeur est composé de Julien Didier, Bénédicte Allaert et Jérémie Cravatte

Pour toute information, merci de contacter Julien à l’adresse suivante : julien@mycelium.cc

Suivez-nous aussi sur notre page Facebook : https://www.facebook.com/mycelium.cc/

Inscrivez-vous à notre newsletter